Poème pulvérisé: A la santé du serpent par René Char

Merci à toi ma chère Chibi pour ce court extrait d’un beau poème

Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égars, ni patience

~ par sindla sur mardi, 6 novembre, 07.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :