Un aveu délicat par Karen rose Smith

– Ma mère… je crois qu’elle accorde trop d’iportance aux apparences. Elle s’inquiète de ce que vont penser les voisins. Mais si elle savait comme, la plupart du temps, on peut être aveugle…

– Que veux-tu dire? demanda-t-il

– Que personne ne peut connaître la vie de quelqu’un sans vivre celle-ci

****************************************************************************

Une femme comme il faut sait toujours quelle tenue porter, comment se comporter en société, et quand utiliser ses couverts à poissons!

~ par sindla sur jeudi, 6 décembre, 07.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :